Peindre son plafond sans faire de traces

Publié le : 06/11/2018 16:37:40
Catégories : Actualités Rss feed , CONSEIL APPLICATION Rss feed

Comment peindre un plafond sans laisser de traces ?

C'est une question que quiconque ayant déjà entrepris des travaux de peinture chez soi s'est déjà posée : comment peindre un plafond sans laisser derrière son passage de bien disgracieuses traces de peinture ? Votre spécialiste en peinture professionnelle vous donne ici quelques conseils !

Rassembler le matériel adéquat

La première chose à faire est d'ores et déjà de vous munir du matériel approprié. Un travail au rendu professionnel nécessite forcément un outillage s'apparentant à celui d'un professionnel. Veillez donc à vous munir : d'une peinture pour plafond professionnelle, d'une brosse à réchampir (appelée également pinceau de précision), d'un manchon (ou rouleau), d'un seau, d'un escabeau, d'un manche télescopique, d'une bâche de protection, d'une grille et bac d'essorage, d'un ruban de masquage et éventuellement d'un papier de verre ou d'une ponceuse. Vous vous êtes équipé de tous ces éléments ? Les travaux vont donc pouvoir commencer !

Bien préparer les surfaces à peindre

Contrairement à ce que certains novices ont tendance à croire, le fait de laisser des traces ou non ne dépend pas tant de l'opération de peinture en elle-même que de la préparation de la surface en amont. Celle-ci doit être la plus lisse possible. La surface s'avère parfois si irrégulière qu'il est nécessaire de reboucher certains trous et/ou de la poncer, qu'il s'agisse de boiseries ou de plâtre. L'étape suivante de cette préparation, cette fois-ci obligatoire, consiste au dépoussiérage et lessivage ; un plafond à peindre se devant être d'une propreté irréprochable.

Protéger les surfaces non peintes

L'installation des bâches de protection au niveau du sol et sur vos meubles est bien sûr indispensable pour vous prémunir des projections de peinture. Il ne faut pas oublier également d'apposer les rubans de masquage au niveau des angles et des arêtes afin de vous assurer un tracé rectiligne qui ne laissera pas de traces sur vos murs.

De l'art de bien appliquer la peinture

Commencer par mélanger délicatement la peinture intérieure dans son seau à l'aide d'un mélangeur en bois ou en plastique. Pourquoi délicatement ? Parce qu'un mélange trop rapide risque de créer des bulles d'air dans la peinture qui pourrait engendrer des irrégularités par la suite. Vous pouvez appliquer une première sous couche sur votre plafond. L'intérêt de la sous couche est de limiter le pouvoir absorbant de la surface à peindre. Ce dernier est en effet responsable de nombreuses traces de passage des rouleaux puisque l'absorption est souvent inégale d'une zone à une autre. Une fois votre sous-couche appliquée et bien sèche, munissez vous de la brosse à réchampir pour appliquer la peinture sur environ 3 cm de largeur et sur toute la longueur de l'arête, ne pas oublier les angles. Vous pouvez alors passer à la première couche de peinture au rouleau, qui laissera peut être quelques irrégularités. Pour répartir la peinture au mieux, n'immergez que partiellement le rouleau dans la peinture et essorez-le largement sur la grille d'essorage puis peignez en effectuant des passes droites et croisées que vous lisserez en repassant le rouleau à plusieurs reprises ; il faudra penser à peindre en commençant du côté de la fenêtre de votre pièce et parallèlement à celle-ci si possible.

LA TEMPERATURE AMBIANTE IDEALE POUR PEINDRE EST COMPRISE ENTRE 10 ET 20°C, COURANTS D'AIR A EVITER IMPERATIVEMENT.

La si décisive seconde couche

La seconde couche est vouée à faire disparaître toutes les irrégularités de peinture encore présente à ce stade. N'hésitez pas à faire preuve de générosité sur la peinture (tout en restant dans le mesure ! ), l'essentiel étant surtout de bien l'étaler. Procédez par zones d'un mètre carré jusqu'à avoir couvert toute la surface de votre plafond. Veillez à peindre à l'abri du soleil et si possible à température plutôt fraîche, l'objectif étant de ne pas accélérer le temps de séchage nécessaire pour ne pas laisser de traces. Prenez garde par ailleurs à ne surtout pas appuyer trop le rouleau quand vous le passez, voilà une autre erreur très fréquente à l'origine de traces ! Dernière consigne à respecter et non des moindres, veillez à tout peindre en une seule fois. Différentes étapes impliqueraient différents temps de séchage et donc l'apparition inévitable de lignes de démarcation.

Retrouvez d'autres conseils peinture sur notre blog juste ICI !

photo-homme-qui-peint-un-plafond-avec-de-la-peinture-blanche

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)